Vous êtes ici : Accueil > Les activités de la bibliothèque

Les activités de la bibliothèque

1-  "Des livres et nous" :

 Prochain rendez-vous mercredi  4 octobre à 20h à la bibliothèque. Ouvert à tous ! Sans inscription ! 

« Des livres et nous » rassemble 4 fois par an des lecteurs passionnés et curieux qui échangent leurs points de vue sur des livres, cd, DVD, et actualités diverses. Un moment de rencontre chaleureux et enrichissant. Venez nous retrouver ! 

Propositions de lectures pour le prochain ‘‘Des livres et nous’’ :

« Monsieur le curé fait sa crise » de Jean Mercier, roman adulte :  Il y a des jours où, quand ça ne va plus ça ne va plus, et alors une goutte d’eau fait déborder le vase. Ce jour est arrivé : après avoir vaillamment supporté les critiques, les pétitions, les disputes entre membres des équipes paroissiales, le confessionnal vandalisé, une vilaine fâcherie avec son évêque, et j’en passe, Monsieur le curé a disparu. Coup de tonnerre ! émoi à la paroisse de Sainte-Marie-aux-Fleurs ! Mais où est donc passé Monsieur le curé ?

« Un fils en or » de  Shilpi Somaya Gowda, roman adulte : Anil est issu d’une famille de propriétaires de caste supérieure et considérée au village, tandis que Leena, sa confidente et amie d’enfance est pauvre. Plutôt que de reprendre le domaine de son père où il se sent enfermé, Anil entreprend des études de médecine aux Etats-Unis sans jamais oublier Leena restée en Inde. Pendant ce temps la jeune fille devient de plus en plus ravissante et la mère d’Anil cherche à l'éloigner en la mariant au plus vite. L’amour triomphera-t-il d’une différence de statut social ?

« Les évaporés, un roman japonais » de Thomas B. Reverdy, roman adulte : Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce qu'il n'y a pas de crime, ni la famille parce qu'elle est déshonorée. Partir sans donner d'explication, c'est précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on s'évaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? C'est ce qu'aimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze.
Pour cette femme qu'il aime encore, il mènera l'enquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de San'ya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai. Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ?

« Secrets – L’Angelus » de Giroud et Homs, bande dessinée adulte : Alors que rien ne semblait devoir tirer Clovis de la torpeur un peu triste de son quotidien, entre un travail sans relief, une vie de famille sans joie et une vie sociale à peu près inexistante, la découverte de "L'Angélus", de Millet, à Orsay, le bouleverse. Les émotions inconnues que suscite cette oeuvre le poussent à découvrir ce qui se cache derrière l'image. Troublé par les versions qu'en a faits Dali, il se convainc que là réside la clé du mystère. Parallèlement, il explore les souvenirs personnels que cette toile a fait resurgir inopinément...

« De cape & de mots » de Flore Vesco, roman jeunesse : Humour, irrévérence et complots à la cour du roi ! Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s'annonce difficile: la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu'elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d'audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l'hypocrisie et les intrigues... Et tente de déjouer un complot.

« Les vertus de l’échec » de Charles Pépin, documentaire adulte : Et si nous changions de regard sur l’échec ?
En France, échouer est mal perçu. Nous y voyons une faiblesse, une faute, et non un gage d’audace et d’expérience.Pourtant, les succès viennent rarement sans accroc. Charles de Gaulle, Rafael Nadal, Steve Jobs, Thomas Edison, J.K. Rowling ou Barbara ont tous essuyé des revers cuisants avant de s’accomplir.
Relisant leurs parcours et de nombreux autres à la lumière de Marc-Aurèle, Saint Paul, Nietzsche, Freud, Bachelard ou Sartre, cet essai nous apprend à réussir nos échecs. Il nous montre comment chaque épreuve, parce qu’elle nous confronte au réel ou à notre désir profond, peut nous rendre plus lucide, plus combatif, plus vivant.
Un petit traité de sagesse qui nous met sur la voie d’une authentique réussite.

« Profil perdu » d’Hugues Pagan, roman policier : Une ville de l'Est de la France. Un commissariat que tous les flics surnomment "L'Usine". En cette soirée de réveillon 4e l'année 1979, un inspecteur du Groupe stupéfiants interroge Bugey, dealer connu des services, à propos d'une photo représentant une jeune femme. Le dealer ne dira rien, sinon qu'il faut " demander à Schneider " et le flic le laissera partir, omettant de le fouiller au corps, une erreur de débutant.
Schneider est le chef du Groupe criminel. Flanqué de son adjoint Charles Catala, il sillonne la ville en voiture tel un fantôme. Deux événements vont faire basculer son existence : une enquête trouble et complexe sur l'attaque à main armée dont a été victime l'un de ses collègues et une rencontre en forme de coup de foudre ; après Cheroquee la vie ne sera plus jamais la même pour Schneider.


 Les échos du "Des livres et nous

du mercredi 28 juin

«  La fin de l'homme rouge : ou le temps du désenchantement  » de Svetlana Alexievitch, documentaire  adulte : Armée d'un magnétophone et d'un stylo, l'auteur s'efforce de garder vivante la mémoire de cette tragédie que fut l'URSS, à raconter la petite histoire d'une grande utopie. Dans une forme littéraire polyphonique, elle fait résonner les voix de centaines de témoins brisés, des humiliés, des offensés, des staliniens impénitents... « C’est un roman de voix. L’auteure fait parler des gens qui se racontent. Elle s’adresse à l’âme et moins aux faits. C’est une littérature bouleversante, universelle. »        

A lire du même auteur : « Les cercueils de zinc »

« La couleur du lait » de Nell Leyshon, roman adulte : Le livre se passe en 1830 et se déroule en 4 temps, les 4 saisons.
Mary une jeune paysanne de 15 ans mène une vie de misère  entre son père un homme fruste et brutal, une mère taciturne et ses 3 sœurs. Elle est directe dans son langage sans jamais outrepasser les limites. Son père l’envoie chez le pasteur du pays pour s’occuper de la femme du pasteur, très malade.
La vie se déroule et Mary apprend la douceur avec la femme du pasteur, Il lui fait découvrir la lecture puis l’écriture.
« Difficile d’en dire plus sans dévoiler ce roman qui a des allures de biographie. Avec une écriture très particulière, proche du parler simple de cette paysanne, le livre est très attachant. »

« La tresse » de Laetitia Colombani, roman adulte : Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées.
On dit parfois que la vie ne tient qu'à un fil... Et si la leur tenait à un cheveu ?

« Le cas Malaussène, tome 1 : ils m’ont menti » de Daniel Pennac, roman adulte : "Ma plus jeune soeur Verdun est née toute hurlante dans La Fée Carabine, mon neveu C'Est Un Ange est né orphelin dans La petite marchande de prose, mon fils Monsieur Malaussène est né de deux mères dans le roman qui porte son nom, ma nièce Maracuja est née de deux pères dans Aux fruits de la passion. Les voici adultes dans un monde on ne peut plus explosif, où ça mitraille à tout va, où l'on kidnappe l'affairiste Georges Lapietà, où Police et Justice marchent la main dans la main sans perdre une occasion de se faire des croche-pieds, où la Reine Zabo, éditrice avisée, règne sur un cheptel d'écrivains addicts à la vérité vraie quand tout le monde ment à tout le monde. Tout le monde sauf moi, bien sûr. Moi, pour ne pas changer, je morfle".

 Bonne lecture et rendez-vous au prochain "Des livres et nous" : mercredi 4 octobre 2017 à 20h00 à la bibliothèque.

 

2- La valise idéale de l'été 2017 du "Des Livres et nous" :  

 A ne surtout pas oublier pour passer de bonnes vacances et avoir de bonnes lectures !

- Roselyne : « L’amie prodigieuse, tome 1 » d’E. Ferrante
« L’ambivalence entre deux amies, Elena et Lila qui sont très proches, intimes mais rivales aussi, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, fin des années 50.
Des chemins qui se croisent, qui s’écartent… Le passage de l’adolescence, une amitié non sans souffrances. »
- Virginie : « Quand sort la recluse » de F. Vargas
« Il est typique de cet auteur. On retrouve tous ses personnages  avec leurs  particularités, leurs imperfections exactes.... L'intrigue se tient  bien et est agrémentée d'autres petites intrigues plus légères. »
- Catherine : « En attendant Bojangles » d’O. Bourdeaut :
« L’histoire touchante d’un couple décrit par leur fils, des personnages très attachants, un univers à la Boris Vian, un amour magique et merveilleux sur un fond musical de Nina Simone… 
Une merveilleuse danse. »
- Joëlle : « Le dimanche des mères » de G. Swift
« L’histoire se passe en Angleterre, au début du XXème. Une jeune femme de chambre, orpheline, passe la journée de la fête des mères auprès de son amant, un jeune noble qui va se marier. C’est une journée d’adieux, empreinte de sensualité, liberté et nostalgie. Un très beau roman »
- Bernadette : « Le tour du monde du roi Zibeline »
« Un roman d'aventures sur fond historique qui se passe à la fin du XVIIIème.  Les tribulations d'Auguste et d'Aphanasie forment une suite ininterrompue de découvertes géographiques de par le monde  et de cultures diverses. C’est une histoire de baroudeurs passionnante à lire et bien écrite. »
 - Céline : « Chronosquad, T1 et 2 »  de G. Albertini et G. Panaccione
« Bloch intègre enfin l’équipe de Chronosquad qui accompagne en toute discrétion les voyageurs dans le temps et assure leur sécurité. Il part pour une mission en Egypte antique…
Une bande dessinée avec beaucoup d’humour et de légèreté. Une histoire avec du suspens et des rebondissements. »
 - Fantine : « Sauveur & fils » de M.A. Murail :
« C’est un roman jeunesse où l’on suit le destin d’un psychologue, Sauveur Saint-Yves, qui est plus doué dans son rôle de thérapeute que dans celui de père.
Beaucoup d’humour et d’humanité se dégagent de ces voix de patients pour parler de sujets graves : le mal-être des adultes, des enfants, des adolescents.
Des personnages attachants, des situations amusantes, un réel plaisir. »
- Agnès : « Aphrodite et vieilles dentelles » de K. Brunk-Holmqvist: 
« un roman léger, qui se lit bien, une bouffée d’air frais, de bonheur et de rire. On suit l’histoire cocasse de deux sœurs âgées de plus de 70 ans, célibataires, qui décident de donner un nouveau souffle à leur vie.  Un moment d’humanité et de bonheur.»  

- Elisabeth : « L’adoption T1 » de Zidrou et Monin : 
« une histoire d’amour entre un grand-père et sa petite fille adoptée qui vient d’arriver et qui chamboule tout autour d’elle.
Une bande dessinée très touchante avec des personnages attachants, drôles. »

 - Marianne : « Le bureau des Jardins et des Etangs » de D. Decoin :
« Dans un petit village de l'Empire du Japon, au XIIe siècle, vit un pécheur de carpes réputé car il livre à l’empereur une fois par an ses meilleures carpes. Lors de son décès, sa femme prend la relève et elle va faire ce long chemin jusqu’au Bureau des jardins et des Etangs pour livrer les carpes.  Parviendra-t-elle à faire ce dur trajet ?
Un roman très exotique et très sensuel, où les odeurs sont très présentes, un réel dépaysement. »
 - Jacques : « Petit pays » de G. Faye : 
« L’histoire pleine de poésie et de nostalgie d’un adolescent  vivant au Buroundi avec son père français et sa mère rwandaise. Une enfance qui passera en un éclair du paradis à l’enfer… mais où la violence est tenue à distance par l’auteur, nous épargnant  les vrais détails de l'horreur du génocide.
Un roman court, où sobriété rime avec intensité. »

- Jacques M. : « L’enfant qui mesurait le monde » de M. Arditi
« Plusieurs personnages importants dans ce roman, mais le principal est un jeune garçon autiste. Yannis, muré dans son silence est fasciné par les chiffres. Il compte et mesure tout. Les habitants de l’île où il vit sont en émoi à cause d’un projet de réalisation d’un hôtel immense. En opposition il y a un deuxième projet d’une école un peu élitiste. Les rapports entre les personnages sont bien étudiés : la mère du garçon, son père qui est maire du village, un architecte qui s’attache à Yannis et l’aide à sortir de son silence…Un beau livre. »
- Karine : « Barracuda for ever » de P. Ruter : 
« On suit les folles aventures de Napoléon, un fringant octogénaire, qui, secondé par son général chef, son petit-fils Coco, décide de changer de vie ! Mais cet ancien champion de boxe perd la mémoire, la tête et il veut mener à bien ce dernier combat avec la complicité de Coco.
Ce roman jeunesse est  un condensé de tendresse, d'humour et de nostalgie qui touchera sans aucun doute les adultes comme les enfants. »
Voilà la valise idéale du "Les Livres à nous".
Tous les bons ingrédients sont là : humour, émotion, rêverie, rire, dépaysement ! 
De bons moments de lecture.

 3. 4ème édition 2017-2018 du prix NVN du polar 

    Lancement :  Samedi 23 septembre à 11h à la médiathèque.
    Bibliothèques participantes : Grézieu-la-Varenne, Pollionnay, Sainte-Consorce, Vaugneray
- Objectifs :

Encourager la lecture,
Découvrir les différents genres du polar,
Découvrir de nouveaux auteurs,
Rassembler des lecteurs de plusieurs médiathèques autour d’un prix littéraire et créer des rencontres et échanges

Déroulement : 
Chaque participant s’engage à lire les 4 ou 5 livres sélectionnés par les bibliothèques correspondant à sa classe d’âge.
 Il classe les ouvrages de 1(le plus apprécié) à 5 (le moins apprécié) et ses critiques (positives et/ou négatives) seront regroupées (avec autorisation du participant) dans un classeur disponible au public.
Le prêt de ces livres est de 15 jours.

Prix ouvert à tous, inscrits ou non en bibliothèque

- Calendrier :
Samedi 23 septembre à 11h : lancement du prix du polar dans chaque médiathèque participante
Samedi 12 mai : date limite de retour des bulletins de vote
Samedi 26 mai à 11h : annonce des résultats à la médiathèque de Pollionnay.

 

SHARE